sueur nocturne

C’est quoi la sueur nocturne ?

La sueur nocturne, aussi appelée transpiration nocturne, se caractérise par une sudation abondante et soudaine pendant le sommeil inondant les draps au cours de la nuit. Fréquentes chez la femme à différents stades de la vie, la transpiration nocturne est un symptôme d’origine hormonale généralement bénin. Dans le cadre de pathologies plus ou moins graves, certains hommes peuvent être aussi concernés par ce problème. En effet, généralement le corps ne transpire pas ou peu la nuit, car les glandes sudoripares sont au repos.

La transpiration excessive la nuit fait référence à un phénomène particulier : une hyperhidrose qui a eu lieu la nuit, pendant le sommeil. Ces sueurs nocturnes, accompagnées parfois de bouffées de chaleur, sont généralement un symptôme d’origine hormonale. Cependant, d’autres causes peuvent provoquer la transpiration nocturne tels que le stress, la désintoxication à certaines substances, ou encore l’effet de certains traitements médicamenteux.

Les caractéristiques de la sueur nocturne

La sueur nocturne est un phénomène moins fréquent que la transpiration excessive de jour. Les sueurs nocturnes surviennent lorsqu’on observe une transpiration soudaine, excessive et répétée. Et ce, alors même que la pièce est à bonne température, que l’on porte des vêtements adaptés et que l’on ne prend pas de traitement médicamenteux susceptible d’être à l’origine de cette sueur nocturne. Ainsi, la sueur nocturne est un problème que l’on doit différencier de la simple suée ou du coup de chaud dû à une température trop élevée dans la chambre. La transpiration excessive pendant la nuit est tout aussi gênante que la sudation excessive du jour. En effet, la sueur nocturne pousse les personnes concernées à se réveiller en pleine nuit pour changer de draps et de pyjama.

Ainsi, les personnes qui souffrent régulièrement de sueur nocturne peuvent réellement être handicapées par ce trouble car une rupture du rythme du sommeil entraîne une certaine fatigue sur le long terme.

Pourquoi je transpire beaucoup la nuit ?

Personne n’aime se réveiller en sueur au beau milieu de la nuit. Il est important de prendre en compte certaines variables afin de mieux comprendre les causes des sueurs nocturnes. En premier lieu, la cause la plus évidente est la température ambiante et le confort général du sommeil. Toutefois, la chaleur n’est pas le seul facteur qui puisse causer la transpiration nocturne. En effet, l’humidité peut aussi jouer un rôle significatif, tout comme le mal-être général dû à un mauvais matelas, les grosses couvertures ou les pyjamas trop chauds, un environnement bruyant, etc.

Si l’une de ces causes citées sont absentes, il est bon de savoir que nombreuses sont les causes d’un dérèglement de la transpiration pendant la nuit.

  • Les causes hormonales :

Les sueurs nocturnes surviennent chez les femmes lorsqu’elles ont une origine hormonale. En effet, durant le cycle menstruel de la femme, les bouffées de chaleur nocturnes peuvent survenir à deux moments particuliers, à savoir : en période prémenstruelle, et en période de menstruation. En général, les bouffées de chaleur nocturne se manifestent par des sensations de chaud et/ou de froid très brèves, accompagnées parfois de sueurs, y compris la nuit. Ces sueurs correspondent ainsi à la phase du cycle où le taux d’œstrogène est le plus bas.

Les bouffées de chaleur et la transpiration nocturne sont également un des symptômes typiques de la ménopause. Ces phénomènes peuvent survenir de jour comme de nuit. Une transpiration excessive pendant le sommeil peut interrompre celui-ci, avec une possible incidence sur la qualité de vie. Pour les femmes en période de ménopause, ce symptôme est l’un des motifs les plus fréquents de consultation médicale.

Cependant, les hommes ne sont pas à l’abri de la sudation nocturne. En effet, ceux qui souffrent d’une déficience en testostérone, ou qui prennent des médicaments bloquant la testostérone, peuvent avoir une sueur nocturne. La plupart des hommes refusent d’admettre qu’ils ressentent des bouffées de chaleur, mais l’absence d’androgène peut en effet provoquer des sueurs au cours de la nuit.

  • Les causes non physiques :

Les causes non physiques de sueurs nocturnes les plus fréquentes sont les cauchemars, le stress, le syndrome de fatigue chronique, les phases de stress post-traumatiques, le sevrage alcoolo-tabagique ou de drogue, la consommation marquée d’épices, le reflux gastro-œsophagien, le somnambulisme, et certains traitement médicamenteux.

Si la transpiration nocturne se manifeste de manière répétée et inexpliquée, il est conseillé de consulter un médecin sans tarder. Associée à d’autres symptômes, la sueur nocturne peut être le signe de maladies sévères, notamment infectieuses et cancéreuses tels qu’une pyélonéphrite chronique, une maladie de Hodgkin, la tuberculose, une leucémie lymphoïde chronique, l’hypothyroïdie et le virus VIH.

Et enfin, l’hyperhidrose idiopathique, c’est-à-dire une production excessive de sueur sans raison médicale clairement identifiée, peut être également la cause de sueur nocturne.

Les solutions naturelles contre la transpiration excessive la nuit

Lorsque la transpiration nocturne n’est pas liée à des pathologies, il est possible de mettre place quelques solutions simples afin de la limiter. De façon générale, il faut limiter l’élévation de la température corporelle avant d’aller se coucher. Pour cela, il est préférable de ne pas consommer de l’alcool, du café ou du tabac, de manger des aliments trop épicés, de boire des boissons chaudes, de prendre un bain chaud, de faire de l’exercice ou encore de surchauffer la pièce.

Ainsi, avec une chambre entre 17° et 19°, on ne doit normalement pas transpirer plus que la normale la nuit. Si cela arrive, il est recommandé de bien vérifier qu’on ait une bonne aération dans la chambre, éviter les pyjamas synthétiques et préférer les fibres naturelles. Pensez également à passer votre literie en mode hiver/été.

Utilisez également des draps qui sèchent rapidement au lieu des draps en coton habituels, ainsi que des couettes bien aérées. Aussi bien pour les femmes que les hommes, les remèdes à base d’herbes tels que le thé à la sauge ou à l’agripaume permettent aussi de réduire les sueurs nocturnes. En effet, la sauge permet de se détendre, et souvent à réguler le stress, quant à l’agripaume permet de calmer les nerfs, facilitant ainsi la circulation du sang.

Articles similaires :

Laisser un commentaire